Accueil> Infos utiles >IMMUNITE ET VACCINS

IMMUNITE ET VACCINS

Parvovirose ou GEH
La parvovirose est une maladie infectieuse due à un virus, le parvovirus, qui cause une gastro-entérite le plus souvent hémorragique chez les chiens. La contamination se fait par contact, ou si le chien consomme une substance contaminée (aliment,  eau…) ou s’il se promène sur un sol contaminé par un chien malade. Il existe un vaccin contre cette maladie qui est souvent mortelle chez les chiots.

Leucose
Due au virus FeLV (Feline Leukemia Virus), cette maladie se caractérise soit par des tumeurs du système sanguin (leucémies, lymphosarcomes…), soit par des anémies, soit encore par une baisse de l’état général. Les chats se contaminent par contact direct ou indirect (salive, urines…) le virus est en effet peu résistant dans le milieu extérieur. Il existe un test de  dépistage et un vaccin contre cette maladie.

Mon chat a la Leucose, est-ce dangereux pour moi ?
Bien que la transmission à l’homme ne semble pas possible, il est recommandé par précaution de ne pas exposer les enfants, les femmes enceintes et les malades à des chats infectés. Au-delà, votre chat est fortement contagieux pour ses congénères et il convient d’éviter tout contact avec d’autres chats. Demandez conseil à votre vétérinaire sur les mesures à prendre.

Mon chat est en bonne santé, mais son test  « Leucose » est positif
Il existe deux possibilités : soit il s’agit d’une contamination récente, soit votre chat est porteur sain chronique. Dans le premier cas, il pourra éliminer le virus (un cas sur trois environ) : un nouveau test permettra de vérifier 2 à 3 mois plus tard. Dans le deuxième cas, des mesures sont à prendre : parlez-en avec votre vétérinaire.

Maladie de Carré
La maladie de Carré est une maladie hautement contagieuse chez les chiens, et dont l’évolution est souvent mortelle. Les symptômes sont variés, avec une hyperthermie, des troubles digestifs et nerveux en général. Le virus est fragile, et le plus souvent la contagion se fait par contact, notamment chez les chiots. Un vaccin existe, et il est recommandé chez le chiot comme chez le chien adulte.

Leptospirose
La leptospirose est une maladie contagieuse notamment chez le chien et l’homme, contractée le plus souvent lors de baignades dans des eaux contaminées. Les rongeurs sont souvent à l’origine de ces contaminations. Les symptômes sont le plus souvent digestifs (vomissements, diarrhées), accompagnés d’un ictère (muqueuses jaunes), et aggravés par une insuffisance rénale. Il existe chez le chien un vaccin contre la leptospirose : demandez à votre vétérinaire de vacciner votre chien si vous l’emmenez ou s’il vit dans une zone à risque.

Coryza
Le coryza est une maladie contagieuse des chats, due à plusieurs virus dont l’Herpes virus et le Calicivirus principalement. La maladie est caractérisée par des éternuements, du larmoiement et des ulcérations buccales conduisant à une hypersalivation. La guérison intervient généralement en une dizaine de jours, mais des complications sévères peuvent apparaitre en l’absence de soins chez les chatons ou chez des adultes fragiles. Il existe un vaccin contre le coryza du chat.

Typhus
Autrement appelée panleucopénie féline, cette maladie contagieuse est due à un parvovirus. Mortelle dans la plupart des cas chez les chatons, et restant dangereuse chez l’adulte (fatale dans presque la moitié des cas), la maladie est caractérisée par une prostration et des signes digestifs : vomissements et diarrhées. Le virus est très résistant dans le milieu ambiant (jusqu’à trois mois !), mais est détruit par l’eau de Javel. Il existe un vaccin contre cette maladie grave.

Herpes virose
Une des formes du coryza chez le chat est due à un Herpesvirus. Extrêmement contagieux mais peu résistant dans le milieu extérieur, ce virus se transmet le plus souvent par contact direct, et principalement à la naissance la mère contamine ses petits. Rarement dangereuse, l’herpes virose peut être invalidante et occasionner des complications au niveau oculaire (kérato-conjonctivite). Un vaccin existe, conjoint avec le vaccin « coryza » du chat.

Quand vacciner mon chiot ?
Plusieurs maladies graves pour votre chiot peuvent être prévenues par un vaccin : la maladie de Carré, l’hépatite infectieuse ou hépatite de Rubarth, la gastro-entérite hémoragique ou parvovirose, la leptospirose et la toux de chenil due à un virus Parainfluenza. La plupart des chiots sont immunisés à la naissance par le lait maternel qui contient des anticorps contre ces maladies, à condition que la mère ait elle-même été vaccinée correctement. Cette protection disparait progressivement, c’est pourquoi il est recommandé de faire vacciner les chiots à partir de l’âge de 8 semaines, avec une seconde injection (seconde primo-vaccination), vers 3 mois. L’immunité conférée par les vaccins n’est pas immédiate, il faut donc continuer à être vigilant dans les semaines qui suivent.
D’autres vaccins existent : vaccin antirabique, vaccin contre la piroplasmose, et bientôt peut-être contre la leishmaniose. Demandez conseil à votre vétérinaire sur l’intérêt de ces protections pour votre chien.

La rage
Longtemps la rage a été présente sur notre territoire, mais depuis 2001, notre pays est indemne sauf quelques cas d’importation d’animaux infectés qui ont défrayé la chronique.
La rage est une maladie réputée légalement contagieuse et fait l’objet d’une réglementation stricte dans la mesure où elle est transmissible à l’homme. La vaccination, l’identification et la détention d’un passeport sont nécessaire pour voyager avec votre compagnon dans certaines zones. N’hésitez pas à demander à votre vétérinaire les modalités à mettre en œuvre plusieurs mois avant de partir en voyage.

Le chat recueilli et mes autres chats
Un chat recueilli, même s’il parait en bonne santé, peut être porteur de maladies chroniques (portage sain ou chronique), de parasitisme interne ou externe. Lorsque vous recueillez un nouveau compagnon dont le statut médical n’est pas connu, il est préférable de lui faire effectuer un examen complet par le vétérinaire, afin d’éviter qu’il ne transmettre une maladie à vos compagnons.

Le FIV
Le virus de l’Immunodéficience Acquise Féline ou FIV est relativement fréquent dans les populations de chats libres, où il se transmet par contact (griffure, morsure, léchage). Un test de dépistage existe, mais aucun vaccin n’est possible à ce jour. Bien que ne présentant aucun danger a priori pour l’homme, le danger pour votre compagnon est lui avéré : il faut donc éviter tout contact avec des animaux dont le statut médical n’est pas connu.

La toux de chenil
La toux de chenil est une maladie respiratoire relativement répandue dans les lieux où cohabitent un grand nombre de chiens : élevages, pensions, salons de toilettage, exposition…Cette maladie se transmet par proximité, donc peut se transmettre rapidement dans ces milieux. Peu grave en général, (bien que mortelle dans certains cas !), la maladie due à des virus (de la famille des Parainfluenzavirus notamment) ou à des bactéries provoque des trachéo-bronchites, des conjonctivites et des pharyngites d’évolution longue et donc invalidantes.  Il existe un vaccin contre certains agents microbiens à l’origine de cette maladie.

Mon chat ne sort pas : dois-je le vacciner ?
Oui. Il y a deux raisons majeures à cela. La première parce que vous êtes susceptibles de rapporter certains virus à la maison et contaminer indirectement votre chat. Certains virus sont extrêmement résistants dans le milieu ambiant comme le virus du typhus (ou panleucopénie) qui est souvent mortel. La deuxième raison tient au fait qu’en cas d’urgence médicale, vous serez amené à conduire votre chat chez le vétérinaire, voire à laisser votre chat en hospitalisation. Bien que des mesures de confinement des animaux contagieux soient mises en œuvre, votre chat malade sera plus réceptifs aux maladies contagieuses s’il n’est pas vacciné.
Enfin, si vous devez mettre votre chat en pension, ou si vous souhaitez participer à une exposition, certains vaccins peuvent vous être demandés.

A quel âge faire vacciner mon chaton ?
Il existe plusieurs vaccins contre les maladies contagieuses du chat : panleucopénie ou typhus du chat, coryza (herpes et calicivirus), chlamydiose et leucose. Les jeunes chatons sont naturellement immunisés au travers des anticorps maternels qu’ils reçoivent par le lait à condition que la mère ait été vaccinée. Cette immunité diminue avec l’âge et il est   recommandé de pratiquer deux injections de primovaccination respectivement vers deux et trois mois contre ces maladies en fonction du mode de vie de votre chaton. Un rappel annuel sera nécessaire.
Ces vaccinations sont souvent exigées pour mettre en garde votre chat.

Conception et Réalisation Veto Online - 2012